mercoledí, 1 luglio 2015


ARGOMENTI
IN EVIDENZA

attualità    regate    dinghy    fincantieri    fiv    multi 50    caorle    vele d'epoca    vela olimpica    470    orc    meteo    roma giraglia    888    flying dutchman    match race    press   

VOLVO OCEAN RACE

VOR: Sur les Grands Bancs

vor sur les grands bancs
redazione

La température est nettement descendue depuis une journée et sur les Grands Bancs, il ne fait plus qu'une douzaine de degrés. La mer devient aussi plus agitée avec le Gulf Stream qui affronte un régime de vent de Nord-Est modéré tandis que le courant froid du Labrador vient apporter sa dense couverture nuageuse. Il est loin le temps des tropiques ! En plus, il y a du travail sur le pont car Groupama 4 enchaîne les virements de bord toutes les deux heures environ, pour rester dans une veine de brise favorable. D'ailleurs le « tricotage » de Franck Cammas et son équipage a porté ses fruits puisque l'équipage français ne concède plus qu'une trentaine de milles sur le leader émirati et surtout, il a dépassé les Espagnols partis plus à l'Est vendredi.

En attendant Noroît

Tout le monde n'avait pas le même point de vue pour aborder cette remontée vers le Nord, en bordure d'un anticyclone positionné sur les bancs de Terre-neuve. Les néo-Zélandais qui avaient réussi à prendre le commandement à l'issue d'un judicieux décalage dans l'Est, ont trop prolongé leur bord en voulant contrôler les Espagnols : ils se sont faits déborder par les partisans de l'Ouest emmenés par les Émiratis fort bien inspirés sur cette septième étape, et les Américains toujours très incisifs. L'option de Franck Cammas et ses hommes de suivre le paquet lorsqu'il était acquis il y a deux jours que le front s'était échappé, leur a finalement permis de limiter la casse et Telefonica a perdu son avantage dans ce louvoyage.

Il y avait encore une petite dizaine de virements de bord à effectuer pour grimper vers la dépression attendue en début de nuit prochaine et il y a toujours du gain à faire avant que le nouveau vent de Nord-Ouest ne vienne caler les trajectoires pour les trois jours à venir. Celui qui arrivera à se positionner le plus au Nord dès la sortie des hautes pressions va décoller en premier. Le jeu consiste donc à s'écarter de l'anticyclone (par l'Est) tout en grimpant vers les Grands Bancs.

À l'exception du voilier chinois désormais trop en retard pour inquiéter le peloton, la flotte va entamer dès dimanche une longue glissade vers les Açores, glissade qui va débuter sous spinnaker dans du Nord-Ouest (15-20 noeuds), se poursuivre par un empannage important quand la brise va tourner à l'Ouest, pour se finir par un vent de travers très rapide au Nord de l'archipel quand le vent va s'orienter au Sud-Ouest. Comme les écarts risquent d'être réduits à une petite trentaine de milles entre les leaders et le duo franco-espagnol lorsque la dépression va arriver, c'est une course de vitesse pure qui se prépare pour la Pentecôte. Et dans ces conditions, Groupama 4 a déjà démontré son aisance...

Position des concurrents de la Volvo Ocean Race sur la septième étape Miami - Lisbonne à 1300 UTC (15h00 heure française) le 26/05/2012

1. Abu Dhabi Ocean Racing - à 1 868,2 milles de l'arrivée
2. Puma - à 19,6 milles du premier
3. Camper - à 26 milles du premier
4. Groupama 4 - à 37,8 milles du premier
5. Telefonica - à 39,8 milles du premier
6. Team Sanya - à 83,7 milles du premier


26/05/2012 16:31:00 © riproduzione riservata








I PIU' LETTI
DELLA SETTIMANA

Venezia: arriva il “Riva Days La Serenissima”

L’evento, inserito all’interno del raduno “Riva Days La Serenissima”, è stato organizzato dalla Riva Historical Society, la Federazione internazionale che riunisce circa 700 armatori di tutto il mondo

Figaro:nella notte Xavier Macaire vince la tappa di Dieppe e la Solitarie ma....

Xavier Macaire o Yann Elies? Una protesta in corso potrebbe cambiere il vincitore della Solitaire du Figaro 2015

Roma-Giraglia: Line Honours per Libertine, Durlindana 3 prima nella X2

Il Comet 45 condotto da Marco Paolucci e Lorenzo Zichichi, ha impiegato 42 ore 54 minuti e 22 secondi per percorrere le 251 miglia teoriche del percorso ad una velocità media di circa 5.8 nodi

Roma Giraglia: dopo 3 ore in testa c'è Durlindana 3

Al briefing meteo, tenuto da Ezio Sarti, si è capito che sarà, coma quasi tutte le edizioni, una regata molto difficile e tatticamente esasperata ph-ItaliaVela

La Roma Giraglia si conclude con un Manuel Brinati Superstar

Manuel Brinati, 13 anni, in coppia con il padre Valerio, ha vinto la Roma Giraglia overall in doppio. In equipaggio, successi di Libertine (ORC) e Sir Biss (IRC)

A Torre Guaceto i migliori windsurfer italiani under 18

Il Campionato Italiano, cuore di un appuntamento che prevede sette intensi giorni di regate, precede di poco il mondiale in Polonia, definendo così in maniera cruciale la leadership atletica di molti partecipanti

85 anni di regate sul Garda grazie al cutter “Galeotto”

In origine era il cutter austriaco "Sirius", successivamente, recuperato dal fondo lago (l'armatore, l'Arciduca d'Austria, non voleva che finisse in mani italiane) venne ribattezzato "Galeotto"

Roma-Giraglia: domani alle 18 la partenza

Il passaggio dell'Elba è sempre un punto cruciale e bisogna decidere secondo il meteo del momento, perché sfruttare, eventualmente, i forti venti del canale di Piombino potrebbe essere un grande vantaggio

Venezia: concluso il III Trofeo Principato di Monaco – Special Edition “Vele d’Epoca in Laguna”

La manifestazione velica, alla quale hanno preso parte ben 17 barche ospitate nel Marina di Sant’Elena e suddivise in tre classi, si è svolta in condizioni meteo ottime

Flying Dutchman: al comando i fratelli Nicola e Francesco Vespasiani

Le perfette condizioni meteo marine (una splendida giornata estiva con vento dagli 8 agli 11 nodi e mare con ondina corta da maestrale) hanno permesso il regolare svolgimento delle prime tre regate in programma

Utilizzando questo sito accetti l’uso di cookie per analisi e pubblicità.  Approfondisci