mercoledí, 22 ottobre 2014


ARGOMENTI
IN EVIDENZA

soldini    meteo    optimist    vela olimpica    riva di traiano    invernali    solidarietà    star    ufo22    volvo ocean race    vela oceanica    mini 6.50    guardia costiera    aziende    windsurf    circolo canottieri aniene    match race    veleziana    d-one    matteo miceli   

VOLVO OCEAN RACE

VOR: Sur les Grands Bancs

vor sur les grands bancs
redazione

La température est nettement descendue depuis une journée et sur les Grands Bancs, il ne fait plus qu'une douzaine de degrés. La mer devient aussi plus agitée avec le Gulf Stream qui affronte un régime de vent de Nord-Est modéré tandis que le courant froid du Labrador vient apporter sa dense couverture nuageuse. Il est loin le temps des tropiques ! En plus, il y a du travail sur le pont car Groupama 4 enchaîne les virements de bord toutes les deux heures environ, pour rester dans une veine de brise favorable. D'ailleurs le « tricotage » de Franck Cammas et son équipage a porté ses fruits puisque l'équipage français ne concède plus qu'une trentaine de milles sur le leader émirati et surtout, il a dépassé les Espagnols partis plus à l'Est vendredi.

En attendant Noroît

Tout le monde n'avait pas le même point de vue pour aborder cette remontée vers le Nord, en bordure d'un anticyclone positionné sur les bancs de Terre-neuve. Les néo-Zélandais qui avaient réussi à prendre le commandement à l'issue d'un judicieux décalage dans l'Est, ont trop prolongé leur bord en voulant contrôler les Espagnols : ils se sont faits déborder par les partisans de l'Ouest emmenés par les Émiratis fort bien inspirés sur cette septième étape, et les Américains toujours très incisifs. L'option de Franck Cammas et ses hommes de suivre le paquet lorsqu'il était acquis il y a deux jours que le front s'était échappé, leur a finalement permis de limiter la casse et Telefonica a perdu son avantage dans ce louvoyage.

Il y avait encore une petite dizaine de virements de bord à effectuer pour grimper vers la dépression attendue en début de nuit prochaine et il y a toujours du gain à faire avant que le nouveau vent de Nord-Ouest ne vienne caler les trajectoires pour les trois jours à venir. Celui qui arrivera à se positionner le plus au Nord dès la sortie des hautes pressions va décoller en premier. Le jeu consiste donc à s'écarter de l'anticyclone (par l'Est) tout en grimpant vers les Grands Bancs.

À l'exception du voilier chinois désormais trop en retard pour inquiéter le peloton, la flotte va entamer dès dimanche une longue glissade vers les Açores, glissade qui va débuter sous spinnaker dans du Nord-Ouest (15-20 noeuds), se poursuivre par un empannage important quand la brise va tourner à l'Ouest, pour se finir par un vent de travers très rapide au Nord de l'archipel quand le vent va s'orienter au Sud-Ouest. Comme les écarts risquent d'être réduits à une petite trentaine de milles entre les leaders et le duo franco-espagnol lorsque la dépression va arriver, c'est une course de vitesse pure qui se prépare pour la Pentecôte. Et dans ces conditions, Groupama 4 a déjà démontré son aisance...

Position des concurrents de la Volvo Ocean Race sur la septième étape Miami - Lisbonne à 1300 UTC (15h00 heure française) le 26/05/2012

1. Abu Dhabi Ocean Racing - à 1 868,2 milles de l'arrivée
2. Puma - à 19,6 milles du premier
3. Camper - à 26 milles du premier
4. Groupama 4 - à 37,8 milles du premier
5. Telefonica - à 39,8 milles du premier
6. Team Sanya - à 83,7 milles du premier


26/05/2012 16.31.00 © riproduzione riservata





I PIU' LETTI
DELLA SETTIMANA

Parte domenica da Riva di Traiano il giro del mondo di Matteo Miceli

Oltre 28.000 le miglia teoriche da percorrere da Roma a Roma, molte di più delle 24.300 "dell’originale", ovvero del Vendée Globe che parte da Les Sables d’Olonne

Pendragon Alilaguna conquista la Veleziana 2014

Subito dietro Pendragon è il piccolo Illyteca di Marino Quaiat timonato da Adriano Condello, vero outsider di giornata e dominatore della categoria 1. A completare il podio è Idrusa Brinmarshop di Paolo Montefusco - ph. Matteo Bertolin

Matteo Miceli: "Mo' torno"

Partenza per il giro del mondo in solitario di Matteo Miceli. Tempo stimato 5 mesi

Sailing Champions League: il Circolo Canottieri Aniene a Copenhagen

Il Circolo Canottieri Aniene schiera la sua squadra con atleti che cercheranno di ben figurare a questa kermesse internazionale molto prestigiosa che andrà in scena a Copenhagen da venerdì a domenica

Middle Sea Race: da Malta un saluto di Sergio Frattaruolo a Matteo Miceli

La nostra tensione per la Rolex Middle Sea Race è nulla in confronto alla sua. Noi abbiamo altri 4 Class 40 da superare, Matteo ha invece 4 Oceani

Una Veleziana da record

A poche ore dalla chiusura ufficiale delle iscrizioni della Veleziana 2014 il numero di partecipanti ha raggiunto i 147, che potrebbero ancora aumentare visto che il Comitato Organizzatore ha deciso di accettare anche i ritardatari

Vendée Globe: i foils ammessi sulle barche della prossima edizione

L'Assemblea Generale della classe IMOCA, riunitasi ieri mercoledì 15 ottobre a Nantes ha confermato le linee guida indicate nel 2013 fino al termine del Vendée Globe 2016/2017. Le appendici restano libere

Partita la Middle Sea Race: bene le italiane B2 e Amapola

In tempo reale in testa c'è il solito Esimit Europa 2 che ha però perso la partenza contro Ran V

Middle Sea Race: la prima volta di Vincenzo Onorato ed il suo Mascalzone Latino

Vincenzo Onorato: “È la mia prima volta alla Middle Sea Race. Ho sempre sentito parlare di questa regata con grande entusiasmo e finalmente eccoci qua"

Record Atlantico: Giovanni Soldini in lotta con il tempo

A 24 ore dalla partenza da New York, Maserati è entrata finalmente nel vento, quando mancano 2470 su 2880 miglia a Lizard Point, estremo lembo occidentale dell'Inghilterra e punto di arrivo del record del nord Atlantico